Vendre à l’amiable

Si vous envisagez de vendre votre logement, les étapes sont les suivantes :

Si vous souhaitez vendre votre logement, contactez l’EPFIF au 01.69.52.51.11. Nous prenons vos coordonnées, quelques informations sur votre bien (adresse, taille, si vous occupez le logement, si vous le louez…) et nous vous informons des étapes à venir. Sous 3 semaines, les équipes de l’EPFIF vous recontactent afin de fixer un rendez-vous pour visiter votre bien.

© Cyrus Cornut

Le jour de la visite, un technicien et un travailleur social viennent visiter votre bien et vous rencontrer. Le technicien évalue l’état du logement. Le travailleur social évalue avec vous votre situation et vos besoins. Si je suis propriétaire et que j’occupe mon logement, je peux choisir de rester dans le logement après la vente.

© Cyrus Cornut

6 semaines après la visite, nous vous recontactons par téléphone pour vous faire une proposition d’achat. Le prix que nous vous proposons est fixé par un service de l’État.

La visite de votre bien et l’offre d’achat ne vous engagent pas à vendre : c’est une phase amiable. Si le prix proposé ne vous convient pas, il vous suffit de nous informer de votre refus et nous arrêterons le processus d’acquisition sans aucun frais pour vous.

Si l’offre proposée par téléphone vous convient, nous vous faisons parvenir une offre écrite qu’il faudra nous retourner signée pour confirmer votre accord.
Dès réception de votre accord, l’EPFIF se charge de la suite de la procédure. Tous les frais sont pris en charge par l’EPFIF (diagnostics avant-vente, frais de notaire), sauf si vous êtes propriétaire de plusieurs logements dans la copropriété de Grigny 2.

La vente du logement s’effectue en présence d’un notaire. La signature peut se faire par procuration ou sur place dans les locaux du notaire.

© Cyrus Cornut

Le prix des logements est établi par le service des Domaines de la Direction générale des Finances publiques, auquel doit se conformer l’EPFIF en tant qu’établissement public. Les Domaines estiment le prix d’un logement en fonction du prix des ventes réalisées dans le secteur géographique du logement, de la taille du logement, de son état, et de l’état des parties communes de l’immeuble. C’est pour ces raisons que le prix d’un logement ne peut être estimé qu’après la visite du logement par les équipes de l’EPFIF.

Les dettes bancaires et de charges de copropriété sont prélevés sur le prix lors de la vente à l’EPFIF. Si le montant de vos dettes est supérieur au prix de vente, vous pouvez vous rapprocher de l’EPFIF, de votre banque, du syndic, d’un travailleur social pour trouver une solution adaptée à votre situation.